10/02/2011

Allocation d’Adulte Handicapé : une nouvelle tentative de contournement de la loi

Alors que s’ouvre le chantier de la « dépendance », que le gouvernement a choisi de limiter aux seules personnes âgées, la FSU s’inquiète de la situation financière des adultes en situation de handicap.

En effet, si l’engagement pris de revalorisation de l’allocation d’adulte handicapé (AAH) sera peut-être tenu, la réforme des conditions d’attribution de cette allocation, a eu jusqu’à présent comme principaux effets, de restreindre son périmètre et d’en rendre l’accès plus difficile aux personnes en situation de handicap : déclaration trimestrielle des revenus pour les personnes exerçant une activité professionnelle, modalités de cumul AAH – revenus du travail conduisant à une perte de 30 euros pour près de la moitié des bénéficiaires...

Le dernier projet en date est encore plus inquiétant. Prétextant la nécessaire harmonisation des conditions d’attribution de l’AAH pour les personnes en situation de restriction substantielle et durable d’accès à l’emploi (RSDAE), le projet de décret prévoit, dans son article 3, que la majorité absolue des voix en CDAPH (Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées) soit détenue par les représentants de l’Etat lors de l’examen de ces droits.

Cette mesure est une nouvelle tentative de contournement de l’esprit de la loi du 11 février 2005. Celle-ci visait en effet à ce que les décisions d’ouverture de droits et d’attribution de prestations soient décidées par un collège pluraliste, comportant, outre les administrations et des organismes, des représentants des salariés et des personnes en situation de handicap. Avec ce projet, on peut donc craindre que l’examen des droits des personnes en situation de handicap soit soumis aux diktats des restrictions budgétaires.

La FSU demande, à l’instar de la plupart des associations du handicap, le retrait de cet article du projet de décret et, parallèlement, la mise en œuvre d’une politique plus ambitieuse d’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap, notamment dans la fonction publique qui doit se montrer exemplaire à cet égard.

Allocation-d-Adulte-Handicape-une

09/02/2011

Handivalides 2011 : sensibiliser les étudiants au handicap

 

02ec92a557.jpg

Pour la sixième année consécutive, les journées Handivalides créées par l'association Starting-Block se tiendront jusqu'au 19 mai 2011, dans 45 universités et grandes écoles (1).

Seuls deux bacheliers handicapés sur dix poursuivent leurs études, et les étudiants en situation de handicap dans l'enseignement supérieur ne représentent que 0,5 % des effectifs totaux. L'association Starting-Block mise sur la sensibilisation des étudiants, en complément aux politiques handicap des administrations, pour favoriser l’intégration des étudiants handicapés.

Pour plus d'infos : handivalides-2011-sensibiliser-les-etudiants-au-handicap....

Handicap et publicité, quand la recette fonctionne..

 

Aveugles, trisomiques, estropiés…. les handicapés ont désormais la côte dans la publicité et les spots publicitaires utilisant le handicap se font de plus en plus nombreux...

L’agence publicitaire « Try » a eu le nez creux. Pour encourager les entreprises à engager des aveugles l’agence a imaginé un spot publicitaire assez cocasse. Le succès publicitaire est d’ailleurs au rendez-vous.

La présence des handicapés est de plus en plus courante dans le monde de la publicité. Bien sûr, ce n'est pas uniquement parce qu'ils mettent en scène une personne handicapée. Si l'alchimie opère, c'est avant tout parce que la mise en scène n’est ni moqueuse ni dans la complainte. Mais cette opération est néanmoins risquée car elle fait naître le soupçon d’une l'instrumentalisation du handicap à des fins purement commerciales.

watch?v=6ILI1IhgVro&feature=player_embedded

 

watch?v=lj-lM-D4pAA&feature=player_embedded


watch?v=jerVy_ocNEE&feature=player_embedded

 

Baromètre de l'accessibilité: Nanterre arrive 16ème sur 96!

A l'occasion 1164979936.jpgdes 6 ans de la loi handicap du 11 février 2005, l'Association des paralysés de France publie la seconde édition du baromètre de l'accessibilité afin d'évaluer le niveau d'accessibilité des communes de France.

Conformément à son idée de mesurer l'avancement de la mise en accessibilité de la France d'ici l'échéance de 2015, l'APF publie cette année sa seconde édition du baromètre de l'accessibilité, en partenariat avec L'Express. Cet outil permet de mesurer l'avancement des travaux d'aménagement des communes françaises durant l'année 2010.

Si le constat général est encourageant, en particulier pour les villes de taille moyenne, de forts lobbies tentent de remettre en question le délai de 2015 notamment par la mise en place de dérogations !

C'est une belle avancée pour la ville de Nanterre car elle passe de 30ème en 2009 à 16ème en 2010!

Pour plus d'infos vous pouvez consulter le dossier de presse : dossier presse baromètres access.pdf

08/02/2011

L'accessibilité avance à petits pas

59106020_p.jpgLa date butoir est fixée au 12 février 2015.

L'ensemble des transports urbains (sauf les réseaux souterrains de transports ferroviaires) en France devra être accessible aux personnes handicapées. Irréalisable? Le schéma directeur d'accessibilité, qui devait être prêt au 12 février 2008, n'est même pas finalisé dans 70% des cas. Le salon Intermodes, qui ouvre ses portes le 9 février à Bruxelles, et dont 20 minutes est partenaire, sera presque entierement consacré à l'accessibilité des transports en Europe. Sujet qui touche 80 millions de personnes. Une des solutions? L'intermodalité: "il faut s'attaquer à l'ensemble des transports pas seulement au ferroviaire; il ne faut pas seulement changer les bus, mais adapter aussi la voirie", explique Maria Nyma, de European Disability Forum.

Source du quotidien : 20 minutes