08/09/2015

I wheel share, une nouvelle plateforme dédiée au handicap moteur

Fondée par Audrey Sovignet, grande soeur d'un jeune homme de 18 ans, paraplégique depuis deux ans, suite à un accident de la route , la start-up I Wheel Share développe une application permettant de recenser les expériences du quotidien en fauteuil roulant sur une carte de manière géolocalisée et aussi d'aider à financer des équipements, et à améliorer l'accessibilité des lieux publics. "Les porteurs de handicaps peuvent s'exprimer sur une expérience positive ou négative, tout en la géolocalisant sur une carte, décrit Audrey Sovignet.

I-wheel-share.jpg

 

 

 

 

 

 

La start-up prône aussi l'organisation d'évènements permettant notamment d'aider au financement de l'achat d'une rampe pour accéder à un commerce. D'autre part, une plateforme de financement participatif a été mise en place afin d'aider les personnes en situation de handicap à acheter un fauteuil adapté ou d'autres matériels étant souvent chers. L'application est disponible sur Android.

Commentaires

bientôt 11 ans pour la loi du 11 février 2005 qui tout en redéfinissance le handicap dans son contexte environnemental, se voulait rattraper le temps (30 ans depuis 1975) en matière d'accessibilité en indiquant une date limite pour les ERP . le 1er janvier 2015. cette date est passée, son objectif dénigré par un artifice législatif. La discrimination par la non accessibilité des lieux et des services existe toujours dans notre pays et cette initiative d'Audrey sovignet peut contribuer à redonner espoir à celles et ceux qui au quotidien souffrent dans leurs déplacements.
encourageons la donc en faisant vivre cet espace.

Écrit par : LERICHE | 08/09/2015

Les commentaires sont fermés.