01/06/2012

SERVICES D’AIDE À DOMICILE EN PERIL!

L’Association des paralysés de France (APF) lance un cri d’alarme sur
la situation préoccupante de ses services d’aide à domicile en
Ile-de-France et plus particulièrement pour trois d’entres eux,
actuellement en péril ! En effet, les Services d’Auxiliaires de Vie
(SAV) de Nanterre (92) et de Pantin (93) ainsi que le Service
d’Accompagnement et d’Aide à Domicile (SAAD) de Choisy-le-Roi (94)
connaissent des situations financières dramatiques ; les différents
Conseils généraux refusant de financer ces services à la hauteur des
besoins des personnes.

L’APF ne peut se résoudre à fermer ces services d’aide à domicile
et ainsi priver plus d’une centaine de personnes d’une aide à
domicile indispensable et autant de salariés de leur emploi !

L’APF milite pour un droit à compensation sans reste à charge pour les
usagers, ni pour l’association qui ne peut supporter plus longtemps de
tels coûts !

C’est pourquoi l’association organise une manifestation mardi 5 juin
devant le Ministère des Affaires sociales et de la Santé de 14h à 16h
pour demander des financements à la hauteur des besoins des personnes !

> Pour des financements à la hauteur de besoins pour tous !

La Prestation de compensation du handicap (PCH) est une aide
personnalisée allouée aux personnes en situation de handicap afin de
financer leurs besoins liés à la perte d’autonomie. Le montant de
cette prestation est de 17,59€ de l’heure en cas de recours à un
service prestataire comme ceux de l’APF. Le coût horaire de la
majorité des services d’aide à domicile de l’APF est tarifié par
les Conseils généraux à hauteur de 25 à 28€ de l’heure, pour un
coût réel de 26 à 31€ de l’heure. L’APF prend donc en charge, au
minimum, 8€ par heure d’aide à domicile effectuée, car
l’association refuse de faire payer ce reste à charge aux usagers ! Ces
surcoûts financiers mettent l’association dans une situation
financière particulièrement difficile, qui si elle n’est pas résolue
rapidement, pourrait entrainer la fermeture de ces 3 services d’aide à
domicile !

L’APF demande donc aux 3 Conseils généraux concernés un financement
à la hauteur des besoins des personnes comme le font la plupart des
Conseils généraux en France !

L’APF souligne que ses services d’aide à domicile apportent des
prestations de qualité pour tous, sans participation financière des
usagers, sans discrimination liée au type de handicap ou aux lieux
d’habitation et avec du personnel formé et qualifié.



> Manifestation mardi 5 juin : SOS services en détresse !

Près de 150 personnes (usagers et salariés des services d’aide à
domicile, adhérents et salariés de l’APF) sont donc attendus mardi 5
juin devant le Ministère des Affaires sociales et de la santé, 14 avenue
Duquesne - Paris 7e. De 14h à 16h, les manifestants feront entendre leurs
voix pour réclamer un financement à la hauteur des besoins.

Le président de l’APF et le représentant régional APF Ile-de-France
prendront la parole, et des usagers des services d’aide à domicile
ainsi que des directeurs de services apporteront leurs témoignages. Un
mur de bouteilles à la mer avec des messages d’usagers des « services
en détresse » sera également installé devant le Ministère des
Affaires sociales et de la Santé.

L’association a demandé à être reçue par la Ministre déléguée aux
Personnes handicapées, Marie-Arlette Carlotti, durant cette
manifestation.


Les journalistes sont invités à assister à la manifestation mardi 5 juin 2012 de 14h à 16h devant le Ministère des Affaires sociales et de la Santé 14 avenue Duquesne - Paris 7e.


Lors de cette manifestation, Jean-Marie Barbier, président de l’APF ; Jacky Decobert, représentant régional APF Ile-de-France et des usagers, salariés et directeurs des services d’aide à domicile prendront la parole.

Les commentaires sont fermés.