29/06/2011

Des bâtons dans les roues de l'accessibilité

article_2806-FRA-HANDICAP.jpgHANDICAP - Une proposition de loi UMP inquiète les associations...

Jean-Marie Barbier, président de l'Association des paralysés de France (APF), ne décolère pas. C'est ce mardi que sera examinée, en deuxième lecture au Sénat, une proposition de loi UMP qui remet en cause, selon lui, l'objectif d'accessibilité aux personnes handicapées de tous les établissements recevant du public d'ici à 2015, stipulé dans la loi handicap de 2005. Car l'article 14 bis de la proposition de loi prévoit d'accorder, dans certains cas, des aménagements à l'obligation d'accessibilité à des bâtiments neufs pour lesquels «l'impossibilité technique de respecter les exigences» serait démontrée. «Cela revient à dire, faites ce que vous pouvez, mais pas ce que vous devez, s'indigne Jean-Marie Barbier. C'est une victoire pour les lobbies de l'immobilier et de l'hôtellerie, qui ont obtenu les dérogations qu'ils réclamaient depuis longtemps.»

La suite de l'article sur le site du quotidien 20 minutes : batons-roues-accessibilite

21/06/2011

L'APF appelle à résister à une proposition de loi qui déroge à la liberté de circuler ! Rendez-vous sur : www.desbatonsdanslesroues.org

APF-baton_40x60[1].jpgLa proposition de loi Paul Blanc, visant à améliorer le fonctionnement des MDPH, revient sur un acquis fondamental pour les personnes en situation de handicap : l'obligation d'accessibilité. Cette proposition de loi a été votée en février 2011 en première lecture au parlement.

La loi handicap de 2005 constituait sur ce point un progrès de société en prévoyant notamment que tous les établissements recevant du public soient accessibles à tous. Aujourd'hui et malgré de vives protestations, les lobbies de l'immobilier et de l'hôtellerie ont obtenu de certains parlementaires la possibilité de déroger à ce principe.

Cette mesure constitue un grave recul social et une entrave évidente à la liberté de circuler des personnes à mobilité réduite.

Alors que cette proposition de loi va passer en seconde lecture au Sénat le 28 juin prochain, l'Association des Paralysés de France (APF) appelle à une mobilisation générale avec une campagne sous forme de pétition et d'interpellation des parlementaires : Des bâtons dans les roues.

Cette campagne, réalisée par BDDP Unlimited, démarre cette semaine et se déploiera à travers 3 annonces de presse quotidienne et magazine, des affiches, des tracts et un blog : http://www.desbatonsdanslesroues.org/ .

Soul Surfer, le fabuleux destin d'un surfeuse sans bras!

Bethany Hamilton est une adolescente avec des rêves de surf plein la tête. Alors jeune espoir du surf, elle est attaquée à l’âge de 13 ans, le  matin du 31 octobre 2003, par un requin au large des côtes hawaïennes. Malgré la perte de son bras gauche, elle continue à pratiquer son sport. Largement médiatisée dans le monde anglo-saxon, Bethany Hamilton est devenue un symbole pour les personnes handicapées aspirant à mener une vie ordinaire.

featured bethanyhamilton Le fabuleux destin de Bethany Hamilton, surfeuse hors du commun.

 

Vidéo sa passion du surf l’a poussé à se surpasser :


20/06/2011

"Des choix politiques doivent être faits" pour aider les personnes handicapées

"La question du handicap n'est pas encore vue comme un problème de société mais comme un problème de coûts", affirme Jean-Marie Barbier, président de l'association des paralysés de France.

Jean-Marie Barbier, président de l'association des paralysés de France. (AFP)

Interrogé par le Nouvel Observateur, Jean-Marie Barbier, président de l'association des paralysés de France (APF) estime que les politiques français ne se saisissent pas autant qu'ils le devraient des questions liées au handicap. Interview.

Pour lire l'intégralité de l'article : Interview de Jean-Marie BARBIER

Une personne handicapée raconte son cauchemar sur son blog et Twitter, et mobilise le gouvernement!

Voici un article publié par le site de Lemonde.fr sur une personne en situation de handicap qui a dénoncé via son blog son cauchemar quotidien et les mauvais traitements d'une société d'aide à domicile.

Directement pris à partie par des centaines d'internautes émus par cette histoire, des membres du gouvernement ont réagi.

Pour plus d'infos : sur-twitter-un-handicape-raconte-son-cauchemar-quotidien-...