28/03/2011

Trois ans après la mobilisation historique du collectif "Ni pauvre, ni soumis" : les personnes en situation de handicap payent cher leur pauvreté !

Le 29 mars 2008, 35 000 personnes en situation de handicap ou atteintes de maladies invalidantes et 100 associations se mobilisaient pour demander la création d'un revenu d'existence pour les personnes ne pouvant pas ou plus travailler.

Trois ans après cette manifestation historique, le constat est alarmant : l'augmentation de l'Allocation aux Adultes Handicapées (AAH) de 25% en 5 ans est absorbée par les nouveaux frais supplémentaires auxquels doivent faire face des personnes déjà en grande précarité. Quant à la réforme de l'AAH, pour celles et ceux qui peuvent encore travailler un peu, au lieu de simplifier les démarches, elle rajoute des contraintes administratives aux bénéficiaires pour qu'au final la moitié d'entre eux perde 30€ par mois !

Faut-il encore rappeler que les 800 000 bénéficiaires de l'AAH mais aussi les bénéficiaires de rentes accident du travail ou de pensions d'invalidité vivent toujours largement sous le seuil de pauvreté ?

« Ni pauvre, ni soumis » demande la création d'urgence d'un revenu d'existence à hauteur du SMIC brut avec cotisations !

La suite de l'article sur le site APF : les-personnes-en-situation-de-handicap-payent-cher-leur-p...

15/03/2011

Campagne de communication pour l'Agefiph

agefiph-gregory-cuilleron-3hndf_2v421_.html

14/03/2011

L'incroyable course d'obstacles d'un étudiant handicapé!

Ce n'est déjà pas simple d'avoir un enfant handicapé. Mais lorsque vous devez présenter un papier impossibler à obtenir pour qu'il passe ses examens dans de bonnes conditions et que l'on vous balade de bureau en bureau, cela devient cauchemardesque. Récit d'une mère qui se bat pour que son fils ait simplement ce à quoi il a droit: un tiers de temps supplémentaire pour passer son examen.

La suite de l'article sur le site de Libération.fr : un-etudiant-handicape-se-bat-pour-ses-droits.html

10/03/2011

Professions de foi des candidats au CA

Comme vous le savez, les adhérents de l'APF sont invités à élire avant le15 avril prochain, 14 membres du conseil d'administration. Le document de présentation des candidats et le matériel de vote sont actuellement en cours d'envoi postal.

Afin de participer, d'accompagner et de mobiliser au mieux les adhérents dans ce temps fort de notre vie associative, vous pouvez retrouver les professions de foi des candidats.993546476.pdf

A noter deux erreurs dans ce document :

- page 6 : adresse mail omise à la mise en maquette : jean-marie.barbier@wanadoo.fr

- page 31 dans l'adresse mail, la bonne adresse est laure-carole.royneau@apf.asso.fr

Campagne pub avec le cuisinier handicapé de Topchef, pour l'embauche de handicapés

cuilleroninter.jpegPARIS - Grégory Cuilleron, 30 ans, rendu célèbre par des émissions culinaires à la télévision, va participer à la nouvelle campagne publicitaire du Fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph).

Succédant au comédien Jamel Debbouze comme ambassadeur du fonds, le jeune homme, qui est né sans avant-bras gauche, sera à partir de jeudi présent sur des affiches et des spots télé pour inciter les entreprises à embaucher des personnes handicapées et "à changer le regard" de la société sur le handicap, a expliqué à l'AFP Jean-Marie Faure, président de l'Agefiph.

Slogan de la campagne 2011, qui coûte 1,9 million d'euros: "Ici, nous sommes là, et c'est normal !".

"La campagne avec Jamel Debouzze avait bien amélioré la notoriété du fonds, maintenant les entreprises savent qui nous sommes", a ajouté M. Faure.

Créée en 1987, l'Agefiph est administrée par les syndicats, le patronat et des associations et financée par les entreprises qui ne respectent pas l'obligation légale d'employer au moins 6% de travailleurs handicapés.

"Pour moi, le handicap n'est pas un problème dans la vie de tous les jours sûrement parce qu'il est de naissance", a témoigné auprès de l'AFP Grégory Cuilleron, gagnant de l'émission "Un dîner presque parfait" en 2009 puis participant de "Topchef" sur M6 l'an dernier.

Mais "depuis que je passe à la télé, j'ai reçu pas mal de témoignages de personnes handicapées ou de parents de personnes handicapées qui me disaient que ce que j'avais pu faire à la télé leur avait redonné espoir", a-t-il continué.

A mesure que les entreprises respectent de mieux en mieux leur obligation d'embaucher des personnes handicapées, les fonds récoltés par l'Agefiph baissent régulièrement, passant de 605 millions d'euros en 2007 à 539 millions en 2010, a par ailleurs indiqué Jean-Marie Faure.

"Mais il y a encore beaucoup de boulot", a-t-il ajouté.

Selon le gouvernement, 40% des entreprises seulement remplissaient fin 2009 leur obligation d'emploi.

Source : L'express.fr