17/02/2011

Face aux pressions des lobbies, des députés veulent « enfermer » les personnes en situation de handicap !

Alors que la proposition de loi Paul Blanc est discutée à partir de demain à l’Assemblée nationale, l’Association des Paralysés de France (APF) condamne vivement les nouvelles tentatives de dérogations et autres mesures de substitution à l’accessibilité des constructions neuves proposées par certains députés !

Face aux pressions des lobbies, des députés veulent déposer des amendements permettant des dérogations à l'accessibilité et fixant, notamment, le taux de logements saisonniers accessibles neufs à 5% !

Comment peut-on proposer ce type d’amendement alors qu'aucune incapacité technique ne peut être opposée à la mise en accessibilité de constructions neuves ? De plus, l’APF tient à rappeler que la France a signée et ratifiée la convention ONU relative aux droits des personnes handicapées et que celle-ci prévoit la conception universelle ! Or la notion même de conception universelle ne peut admettre aucune dérogation ni substitution !

En conséquence, l’APF demande la suppression de tout dispositif de substitution et le respect de la loi handicap de 2005 et de la convention ONU !

 

 

Les commentaires sont fermés.